Inspirations : Jeu libre, jeu en nature et apprentissage par le jeu

Centre de la petite enfance de Patagonia

sparks_k_0360_BP.jpg

Family Business: Innovative On-Site Child Care Since 1983, par Malinda Chouinard et Jennifer Ridgeway

Ce livre a changé ma vie. 

Patagonia partage ses apprentissages et ses idées sur le centre de la petite enfance qu'ils ont créé pour soutenir les employés et leurs familles. C'est beaucoup plus que de la conciliation travail-famille. C'est une valorisation du lien parent-enfant au sein même de l'entreprise.

Par exemple, les enfants ont droit d'aller visiter leurs parents pendant qu'ils travaillent. Et les éducatrices amènent les bébés aux mères pour qu'elles puissent allaiter... même pendant une réunion. 

Patagonia m'a aussi familiarisée avec des notions de base de l'éducation en nature. Les enfants passent la majorité de leur temps dehors, beau temps, mauvais temps. Différents espaces sont aussi à leur disposition, que ce soit pour des activités de groupe ou en solitaire (ce que l'introvertie en moi apprécie). 

J'apprécie surtout la liberté accordée à l'enfant, qui peut choisir son habillement et qui a la permission de se salir. Leur slogan? Dress for Mess!

 

Adventure Playground à Wales

Mon grand frère, qui est professeur d'éducation physique, m'expliquait qu'un espace récréatif de rêve pour un enfant comprend des choses qui sont proscrites dans les espaces traditionnels : Des éléments mobiles, des trucs coupants, des trucs piquants et des espaces pour jouer avec le feu. 

Ce type d'espace me semblait peu probable, alors que les structures d'amusement dans les parcs sont tout l'inverse au Québec. 

Bien... j'ai découvert (merci à Google) un espace de jeu à Wales, au Royaume-Uni, qui valorise justement l'apprentissage des enfants par le jeu libre et l'exposition au risque.

Les enfants grimpent sur des containers, utilisent des scies pour fabriquer des choses, allument et surveillent des feux, jouent à Tarzan avec des cordes pour passer par-dessus des flaques d'eau...

C'est la première fois que je voyais ce qu'on appelle un Adventure Playground

Un magnifique court documentaire de 15 minutes a été produit sur cet espace inspirant. Vous pouvez le regarder ici (en famille ça vaut vraiment la peine ;). J'aurais envie de vous partager mon moment coup de coeur, mais je vous laisse la surprise! 

 

École en forêt du Danemark

forest_kindergarten_4.jpg

J'ai découvert cette école en explorant des vidéos Youtube.

(vous pouvez regarder le reportage de SBS ici)

Les enfants glissent sur des collines de boue, courent dans l'eau, grimpent sur des souches d'arbres déracinés, utilisent des couteaux pour affûter des branches, grimpent (vraiment haut!) dans des arbres...

Ces simples images sont libératrices. J'ai senti renaître l'envie de jouer, moi aussi, comme une enfant. 

À cette école, c'est la nature qui est la meilleure enseignante. Elle regorge de stimuli et de défis. L'apprentissage débute généralement par les questions posées par les enfants eux-mêmes. 

Le rôle de l'enseignant n'est pas de donner des leçons, mais d'exposer les enfants à des contextes stimulants et de les aider au besoin. 

On y voit une experte de l'enseignement en nature, Jane Williams-Siegfredsen, mentionner l'importance pour les enfants d'apprendre c'est quoi avoir froid. C'est quoi être mouillé. Et d'apprendre à s'en remettre.

C'est le type d'enseignement qui m'était complètement inconnu. Pourtant, ça semble si évident maintenant que je le sais!

Et dans les pays scandinaves (et dans de nombreux autres pays d'Europe), l'apprentissage en nature est connu et reconnu

Comment se fait-il alors qu'on soit peu familier avec le concept ici? 

Ce court reportage était suffisant pour me faire tomber en amour avec la philosophie des écoles en nature et me donner envie de rechercher ce qui se fait au Canada et au Québec. 

 

Earth Play par Earth Day Canada

J'ai découvert que l'organisme le Jour de la Terre (Earth Day) n'organisait pas seulement des activités de sensibilisation et de protection de l'environnement. 

Le Jour de la Terre Canada a aussi un programme de promotion du jeu extérieur, nommé Earth Play.

Au final, quand on découvre le bonheur de jouer dehors, on s'attache à notre environnement et à la nature. 

Earth Play valorise le jeu libre extérieur dans trois sphères : Les écoles, les rues et les parcs. 

L'organisme m'a permis de découvrir les "POP-UP Adventure Playgrounds", soit des espaces récréatifs pour enfants... éphémères. Les organisateurs arrivent dans les parcs et les écoles avec des loose parts* et laissent les enfants construire des choses pendant quelques heures. 

* Les loose parts (pièces libres) sont du matériel et des éléments physiques mobiles de toutes sortes pouvant servir à jouer, construire et déconstruire des choses. Ex. boîtes de carton, tuyaux, cordes, contenants, branches, billots de bois.

 

Le Lion et la souris

 
Capture d’écran 2018-05-21 à 10.12.40.png
 

Le concept des écoles forestières me paraissait incroyable. Il m'a semblé encore plus incroyable d'apprendre qu'une école extérieure existait à Montréal, à quelques minutes de chez moi! 

Le Lion et la souris est un organisme qui promeut l'importance du jeu libre pour les enfants en menant différentes initiatives : École extérieure en pleine ville, espaces récréatifs éphémères dans les espaces publiques, aide à l'aménagement de cours d'école favorisant le jeu... 

Leur école se situe à Montréal, dans le Mile-End. Plus précisément, les activités se  déroulent au Champ des possibles, un espace vert citoyen protégé pour sa biodiversité, ainsi qu'au parc Jarry. 

Les enfants jouent dehors, été comme hiver. Pour une dose de joie quotidienne, suivez-les sur Instagram. On y voit des enfants en train de bouger, de s'amuser, de se salir... et ça donne vraiment envie de jouer dehors! 


Vous avez d'autres coups de coeur, d'ici ou d'ailleurs? Écrivez-nous!
Ce serait un plaisir de les découvrir!