Une journée dans notre vie

On présente ici les habitudes et gestes qui nous font bouger au quotidien. On inclue les mouvements doux et les micro-mouvements, car une vie active, c’est le mouvement sous toutes ses formes.

Chaque style de vie comporte ses défis et ses opportunités! Si vous avez des idées ou des questions, n’hésitez pas à nous écrire! :) famille@renard.ca

À noter : Pour plus de détails sur l’aménagement de notre appartement (incluant notre mobilier et nos accessoires pour bouger autrement), on a couvert le sujet ici.


Réveil

PLIER le lit

Faire son lit est une petite victoire chaque matin. Notre mince matelas japonais peut être plié et rangé, alors on plie aussi toutes les couvertes pour libérer l’espace. Au lieu de voir cette routine comme une perte de temps, on la voit comme une façon de bouger pour démarrer la journée. Ça brise l’inertie, ça créer du momentum. On s’étire en même temps, on observe notre état d’énergie et les tensions dans notre corps, on se dégourdit tranquillement…

Prendre soin des plantes

On flâne généralement une quinzaine de minutes dans l’appartement pour se dégourdir davantage avant de partir vers le gym. Vincent démarre généralement un livre audio en préparant son sac de sport et Marie-Claude prend soin de ses plantes. Elle les arrose, les trime, observe leur croissance, leur parle… :p Le jardinage est une source de mouvements et de stimulations sensorielles.


Entraînement

Marcher vers le gym

La première sortie du jour est notre marche vers le gym. Beau temps, mauvais temps. Ce n’est pas toujours invitant et certains matins on resterait à l’intérieur (surtout quand il pleut dehors), mais sortir malgré tout en vaut la peine. Une fois sortis, on est heureux de notre choix. On remarque la température. On sent le vent sur notre peau. On regarde la végétation pousser ou dépérir, selon les saisons. On prend un petit bain de soleil. Et ça donne de l’énergie.

S’entraîner

On va au gym quatre matins par semaine. On vise l’agilité avant tout et le tonus musculaire. On apprécie les entraînements courts et intenses, avec le poids du corps. On utilise aussi des poids libres, des barbells et des barres de traction. Vincent aime apprendre et suivre sa progression par lui-même. Il obtient ses entraînements en ligne, de coachs ou d’athlètes variés. Marie-Claude aime suivre des entraîneurs et enseignants via des vidéos sur Youtube (séances de HIIT, pilates et yoga). Elle s’est aussi bâti une fondation en powerlifting grâce à du coaching individuel.


Travail

Varier nos postures

On travaille de la maison, principalement sur nos ordinateurs. On cherche donc à créer un environnement de travail propice au changement et au mouvement. On essaie d’explorer les différentes positions qui existent en supplément au travail assis ou debout : À genoux, en indien, sur les talons, les jambes allongées sur le côté, les jambes allongées vers l’avant, accroupi, couché…

Cette exploration a commencé quand Marie-Claude a troqué sa chaise pour un banc durant la rédaction de son mémoire de maîtrise. La simple possibilité de se mettre en indien améliorait son expérience de travail. Puis les tests avec le mobilier ont commencé.

Voici en exemple des photos de la station de travail de Marie-Claude. D’autres exemples d’aménagement pour notre pièce principale (qui inclue des tables haute et basse) sont offerts ici.

 
 

Repas

Cuisiner

Cuisiner fait bouger nos mains. Sentir, voir et toucher les aliments sont des expériences sensorielles bénéfiques pour le corps et l’esprit. Préparer ses repas, ça augmente aussi l’appréciation des plats. Marie-Claude détestait cuisiner il y a quelques années. Elle essaie maintenant de voir la cuisine comme un endroit pour méditer et connecter avec son environnement. De son côté, Vincent apprécie écouter des livres audio et podcasts en faisant tranquillement la vaisselle.

Manger

Bouger en mangeant? Pas vraiment. Notre but n’est pas de manger plus rapidement pour brûler quelques minimes calories. Notre intention est de changer nos postures pendant qu’on mange. S’asseoir au sol implique d’améliorer ses capacités à squatter de jour en jour. On mange sur notre table basse le plus souvent, ainsi que sur des rondins ou des couvertes. Avez-vous déjà essayé un pique-nique intérieur?


Pauses actives

Jouer librement

On prend des pauses actives quand le besoin de bouger se fait sentir ou pour se forcer à décrocher de nos écrans. Toute sorte d’objets permettent de bouger à l’intérieur. Ces temps-ci, Vincent apprécie particulièrement la planche d’équilibre et pratique ses pull-ups sur notre barre de traction. Il a aussi un “bac à jouets” avec différentes balles de jonglerie, un aki, un kendama…

Faire l’épicerie

Notre concentration diminue en début d’après-midi alors on sort souvent prendre des marches. On a la chance de vivre à côté du Marché Jean-Talon, alors on fait de petites épiceries plusieurs fois par semaine. Ça donne une raison de sortir!

se reposer

Si l’envie de faire une sieste arrive, on essaie d’écouter notre corps. C’est parfois difficile de s’arrêter, de résister à la tentation d’en faire “toujours plus”, mais le repos fait partie d’une vie riche en mouvements. Le repos augmente la productivité de notre travail et la qualité de nos mouvements. On essaie aussi de se reposer dehors, sur le balcon ou au parc.


Se déplacer

On favorise le transport actif autant que possible. On marche en toute saison, pour des déplacements allant jusqu’à 1h30 de marche (ça devient des excursions idéales pour discuter de nos projets, flâner en ville, prendre des bains de soleil et d’air frais…). Aussi, Marie-Claude fait du vélo environ 8 mois par année (le vélo d’hiver ne l’interpelle pas encore). Et quand on prend le métro, on se force à monter les escaliers non roulants. C’est pénible, mais tant qu’à payer pour aller au gym, aussi bien profiter des défis ordinaires. :p

renard-181025-615.jpg

Sports récréatifs

C’est Mark Sisson qui a fait réaliser à Marie-Claude que le jeu est une partie centrale de la vie active des adultes (pas seulement des enfants). Pratiquer des sports récréatifs permet de changer d’air, de profiter du beau temps et de socialiser.

32290736_10160751513475019_5096662373893144576_o.jpg

Décompresser

On arrête le travail intellectuel intense idéalement une heure avant d’aller dormir. En soirée, on favorise l’exploration ludique et la relaxation. Dernièrement, on découvre les joies du travail manuel et de l’artisanat. Ça facilite la résolution de problèmes. Ça alimente la créativité. Ça apaise le corps et l’esprit.


Dormir

On vise 8 heures de sommeil par nuit. Différentes habitudes ont été mises en place pour dormir plus facilement et plus profondément. On pourrait en parler durant des heures, mais brièvement notre routine de sommeil consiste à : Fermer les lumières et s’éclairer à la lanterne en fin de soirée, éloigner nos cellulaires du lit, dormir dans le noir complet et/ou avec un masque pour les yeux, dormir au frais (sans chauffage en hiver) et dormir sous des couvertes lourdes (ça c’est la préférence de Marie-Claude).

En termes de “mouvements nocturnes”, voici notre astuce préférée : Avoir chacun notre ensemble de couvertes. On peut ainsi bouger pendant la nuit. Finie la chicane.

 
Capture d’écran, le 2019-05-27 à 15.21.02.png